12 octobre 2006

Petite conclusion générale

La Commission sur le 11 septembre avait pour but : "to provide the fullest possible account of the events surrounding 9/11". Elle a pourtant oublié de mentionner la chute de la tour 7 du WTC ; elle a oublié d'évoquer le possible rôle joué par les "war games" le matin du 11 septembre ; elle a oublié de parler de Mahmoud Ahmad, l'ancien patron de l'ISI, qui a, selon toute vraisemblance, versé 100 000 dollars à Mohamed Atta durant l'été 2001, et qui a donc participé à financer les attentats ; elle a négligé le témoignage de Sibel Edmonds, qui a déclaré avoir vu des documents qui prouvent une connaissance anticipée, au moins partielle, des attentats de la part du FBI et de l'administration Bush ; elle a tu l'opération Able Danger, qui avait, semble-t-il, identifié quatre futurs kamikazes bien avant le 11 septembre ; elle a ignoré le témoignage de Scott Forbes et sa demande pour qu'une enquête soit menée sur la coupure de courant de plus de 26 heures qu'a connu une partie importante de la Tour Sud du WTC 48 heures avant qu'elle ne tombe... Inutile d'aller plus loin. Ces seuls éléments suffisent à montrer que la Commission n'a pas fait son travail, n'a pas répondu au but qu'elle s'était elle-même fixée. Rappelons, en outre, que le NIST n'a pas étudié l'effondrement des tours du World Trade Center, et n'a pas essayé de comprendre d'où pouvait provenir le métal fondu retrouvé dans les ruines, son étude s'étant "focalisée sur l’ordre des événements depuis l’instant où l’avion s’est écrasé jusqu’à l’amorce de l’effondrement de chaque tour", sans prendre en compte "le comportement structurel de la tour après que les conditions de déclenchement de l’effondrement ont été atteintes…". Cela fait tout de même beaucoup de lacunes pour une enquête menée sur un si grand événement, sur un drame si lourd de conséquences.

Aucun commentaire: